Juliana Ribeiro : l’aurore de la grãce

Mars 2009. Sur les scènes bahianaises voilà huit ans, la chanteuse bahianaise a présenté ces dernières semaines son nouveau show « De Areia ». Dimanche dernier, 1er mars, la jeune métisse est venue le clore au Teatro Gamboa Nova. Accompagnée de ses quatre musiciens – le flûtiste et le guitariste sont aussi choristes – elle enchaîne batuques, sembas angolanos… Et en progressant dans le temps historique du samba, dont elle maîtrise parfaitement les intonations nécessaires, elle célèbre les immortels comme Noel Rosa, mais n »oublie pas les compositeurs bahianais. Roque Ferreira et Xisto Bahia par exemple. Dans la deuxième partie, ses propres compositions, avec son complice Reginaldo Souza, comme les entraînants « Beira de maré » et « Quem vê », la poussent à se libérer vocalement et physiquement. Sa voix, qui sait nous éblouir, accompagnée des sonorités multiples du samba – dont elle a étudié les ascendances, sur les trois siècles précédents – flue magiquement entre les murs du minuscule théâtre, avec pour arrière-fond le coucher de soleil, sur la Baie de tous les Saints. Et elle clôt sur un rappel avec « Isto é bom », lundu centenaire du compositeur Xisto Bahia.
Plus qu »une promesse, Juliana Ribeiro – dont la récente prestation avec la sambista carioca Teresa Cristina nous avait déjà conquis, en juin 2008 sur la scène du grand Théâtre Castro Alves : l »aurore de la grâce.
* Avant de lancer son premier LP dans les prochains mois, la chanteuse bahianaise a un espace virtuel sur myspacemusic.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *