Márcio Lima : coloriste hors pair

F. Pena et M. Lima F. Pena et M. Lima

Márcio Lima, photographe depuis vingt ans, regarde dans son viseur comme un peintre évalue ses couleurs sur sa palette, avant de se saisir du pinceau. De toutes les gammes il n’en laisse de côté aucune. Et les distribue, via son iris, dans le cadre de son appareil moyen format, harmonieusement. Il se laisse envahir par des lieux, des teintes crépusculaires ou familières, pour mieux, d’un clic,  les fixer avec ses paillettes d’argent. Jaillit ainsi au-devant de notre regard la singularité brésilienne des atmosphères populaires, festives et humbles. Pour l’essentiel regroupées en dyptiques, les treize photos  grand format* que le Brésilien Márcio, natif du Pernambouc et installé à Bahia depuis vingt ans, expose, depuis lundi soir, dans l’espace de Fabio Pena – restaurateur de monuments et galeriste d’art – nous plongent dans cette Bahia qui nous captive, si nous savons la regarder, comme Márcio, au fond de l’âme.

* Dix d’un mètre sur un mètre et deux de 1,20 m x 1,20 m, sur les quatre parois de la galerie de 45 m2. Prises avec son Hasselblad 6×6, il a fallu à l’artiste faire un contretype digital pour le tirage final, en l’absence de tireur couleur sur papier argentique grand format à Salvador. Par ailleurs, sur un écran digital accroché dans la galerie, l’auteur propose un diaporama de quarante tryptiques, Abécédaire parfait de Bahia. Le vernissage du photographe familier des galeries de Charente-Maritime, en France, fut délicat et amical (photo ci-contre © Bahiaflâneur).

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 3 août 2010

    […] stigmatise la communauté tsigane, un photographe, un des meilleurs artistes de Bahia, Marcio Lima vient de gagner une bourse* – d’un montant très important, 40.000 réais (presque 15.000 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *