Pêcherie: pied-de-nez à l’entrepreneur (1)

L'”Opération Impacto Profundo II”, dirigée par l’organisme fédéral Ibama a saisi soixante-deux tonnes de poissons – dont trois mille huit cent kilos de langoustes – dans l’entreprise Netuno Alimentos S/A, sur la commune de Paulo Afonso, au nord de Bahia, le 16 juin.
Netuno ne possédait pas le Registre général de la Pêche pour ces marchandises. Ce document devait être délivré par la Secretaria Especial de Agricultura e Pesca (SEAP)*, qui va vérifier dans les prochains jours la provenance des crustacés et  autres poissons. Donc, ce géant nordestin de la conservation, du stockage, de la conservation et de l’exporation de fruits de mer et poissons sera sommée de payer 19,7 millions de reais d’amende.
Il est intéresant de préciser que Netuno – qui déclare avoir déjà traité 988 tonnes de poisson, surtout des tilápias originaires des viviers implantés autour de l’entreprise,  depuis janvier 2009 –  est l’un des principaux fournisseurs et “créateurs” de ce même tilápia, entre autres acheté massivement par la chaîne de supermarchés Auchan, en France et au Portugal. Par ailleurs, cette entreprise béneficie de gigantesques aides publiques et autres emprunts mondiaux à des taux très bas. Je reviendrais bientôt en détail sur cette entreprise, liée par les financements de ses infrastructures entre autres, à la France.
* Dont le siège est à Recife, dans l’Etat du Pernambouc.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *