Le “syndrome de Gabriela” n’a jamais existé

gabrielaÀ longueur de séminaires, de colloques, quand vient l’heure de parler de Bahia, quand vient l’heure de décrire la torpeur de tel ou tel secteur, les décideurs évoquent le “syndrome de Gabriela”, allant même jusqu’à l’inclure dans leurs démonstrations audiovisuelles via les programmes informatiques type powerpoint. Les conférenciers et autres invités insistent sur cette “particularité” qui atteindrait de nombreux nordestins : le “syndrome de Gabriela“. Ils veulent, par cela, critiquer ce comportement rigide, d’une personne qui vit sa routine, s’en contente et s’apeure devant les difficultés qui pourraient subvenir en cas de changement.
Car Gabriela fut ce personnage d’un roman de Jorge Amado (Gabriela, cravo e canela), puis incarnée à l’écran* par l’actrice Sonia Braga,  qui chanta ces vers qui résonnent encore dans tous les esprits de Bahia : “Eu nasci assim, eu cresci assim, eu fui sempre assim, vou morrer assim…”Je suis née ainsi, j’ai grandi ainsi, j’ai toujours été ainsi, je vais mourir ainsi…”.
Que dire de tout cela ? Laissons les entrepreneurs à leurs élucubrations libérales. Et ne construisons rien, ici comme ailleurs, sur des idées reçues alors que nos vies, libres et vécues, ne sont qu’altérités. Et qu’elle était belle, Gabriela !

* Gabriela, cravo e canela. D’abord un feuilleton – Gabriela – à la télévision (chaîne Globo, photo noir et blanc ci-dessus) en 1975, dirigé par Walter George Durst. Puis un film signé Bruno Barreto, en 1983. La chanson fut composée par Dorival Caymmi :

Quando eu vim pra esse mundo
Eu nao atinava em nada
Hoje eu sou Gabriela
Gabriela he ! meus camaradas
Eu nasci assim, eu cresci assim
Eu sou mesmo assim
Vou ser sempre assim
Gabriela, sempre Gabriela
Quem me batizou, quem me iluminou
Pouco me importou, e assim que eu sou
Gabriela, sempre Gabriela
Eu sou sempre igual, nao desejo mal
Amo o natural, etecetera e tal
Gabriela, sempre Gabriela

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *