Marchés archaïques vivants

« Mais n »est-il pas bon que l »histoire soit d »abord une description, simple observation, classement sans trop d »idées préalables ? Voir, faire voir, c »est la moitié de notre tâche. Voir, si possible de nos propres yeux. (…) Allez au Brésil, dans l »arrière-pays de Bahia, ou en Kabylie, ou en Afrique Noire, et vous retrouverez des marchés archaïques vivant encore sous nos yeux.»
(Fernand Braudel – En repensant à la vie matérielle et à la vie économique ; La dynamique du capitalisme)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *