Médecin du vin, José Carlos

josecarlossantanita2José Carlos Santanita est oenologue et sommelier portugais. Il offrait, dans les jardins du plus majestueux des hôtels de Salvador vendredi 3 juillet au soir, une dégustation raffinée de vins rouges de la région du Douro et de vins blancs Vaz e Arinto de la région de l’Alentejo. Afin de promouvoir un circuit touristique vinicole, haut de gamme, dans la région d’Évora. Tout en évoquant l’implantation d’une filiale d’un groupe d’entrepreneurs au Brésil, qu’il dirige depuis 2006. Dès le début de la rencontre, il confia au flâneur la saudade d’un voyage en France et de la dégustation d’un champagne Krug 1985, absolument inoubliable. Puis la conversation roula sur d’autres sujets… Un dvd était remis à chacun des invités, avant la petite conférence de José Carlos, peu après le cocktail qui avait réuni une petite quinzaine d’entrepreneurs fortunés, médecins, banquiers, ainsi que le président de l’Académie des lettres de Bahia. Et grande parut la surprise de l’un de ces participants, aficionado des vins blancs de la Vallée de la Loire,  d’apprendre – par le flâneur, qui n’humecta pas même ses lèvres d’une larmichette de vin ce soir là – que 90% des vignobles français furent détruits lors du gel de 1945.  Le  flâneur tenait à ne passer inaperçu ce soir là : mission accomplie.
(photo droits réservés)

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Francis dit :

    Pas même une larmichette… Personnellement, cela m’aurait rendu un tantinet chagrin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *