Un “Quartier latin” à Salvador ? (2)

Le groupe LGR* n’a pas de délai défini pour implanter, après la restauration et l’aménagement de chaque bâtisse acquise dans le quartier, son projet commercial. L’une des héritières et enfants de Newton Rique, qui dirige LGR, Luciana Rique, 31 ans**, ne souhaite aucun effet de manche. Mais elle annonce déjà vouloir acquérir vingt , voire vingt-sept, maisons supplémentaires, toutes situées également entre l’église du Boqueirão et la place de Santo Antônio, dans les prochains mois. Elle serait alors propriétaire d’une  cinquantaine de bâtiments. En attendant, elle a créé deux autres sociétés, en plus de celle qui coiffera le projet de Santo Antônio Além do Carmo : Soleil Hotels qui administre des hôtels et Flow, qui commercialise des espaces publicitaires dans les centres commerciaux dont elle est actionnaire.
Dans le fichier ici, en page 24, le lecteur trouvera exactement la localisation et l’ensemble des biens acquis, au 1er juillet 2009, dans le quartier sus-cité. Ainsi, jointe aux autres pages du fichier informatique (PDF) cette analyse du projet de Salvador permettra au lecteur de comprendre clairement combien l'”esprit d’un Quartier latin***” semble à mille lieux, à première vue, de l'”esprit LGR”. Et le lecteur pourra également légitimement déduire qu’un tel projet n’a pu passer inaperçu de l’ensemble des autorités et institutions administratives de la ville de Salvador et de l’Etat de Bahia.

* Dans plusieurs autres Etats du Brésil, LGR possède d’autres biens immobiliers et commerciaux, gigantesques. Nous n’en parlerons dans ce blog.
** Qui fut proche du plus important producteur de spectacles de variétés à Bahia, Jesus Sangalo, frère de Ivete Sangalo, elle-même star brésilienne de la chanson de variétés et hyper-médiatique.
*** Tout au moins de celui du cinéaste Jean Eustache et de la chanteuse Juliette Gréco.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *