Humbles, trop humbles photos de Iêda

ieda
Iêda [Lúcia] Marques [de Almeida] expose, depuis hier jusqu’au 28 août, au centre-ville, dans le cadre du mois de la photo bahianais. Son travail, « Luz do Interior », fut effectué avec un simple Nikon, analogique. Iêda vit dans la Chapada Diamantina, au coeur de l’Etat de Bahia, en pleine nature. Et a choisi d’osciller, pour son travail en vingt-neuf instantanés entre 1988 et 2009, entre représentation des coutumes, des groupes musicaux ruraux, des portraits de groupes, des espaces domestiques humbles, des fêtes locales, au coeur même des bleds parsemés dans les paysages verdoyants et rocheux de cette région. Mais cette oscillation se révèle sans choix formel, et la représentation s’avère seulement frontale, malgré une perception évidente d’une pictoralité. En vain. (photo © Iêda Marques. Datée 1985).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *