Vidéastes : saudade du muet ?

pinholeÀ l’occasion de la nouvelle série d’expositions temporaires du Musée d’art Moderne, il n’est pas sans étonnement pour le flâneur, d’observer des montages vidéos, en ce mois d’août 2009, qui tentent de provoquer des émotions visuelles dignes du… cinéma muet. Pour cela, certains artistes contemporains, comme Dirceu Maués, en passent par la photographie – via un pinhole artisanal (photo ci-contre) – de neuf cent quatre-vingt-onze images, sur un angle de trois cent soixante degrés dans une continuité de quatre heures, puis filmées et montées. Qui donnent CE montage, scintillant, tremblant, de trois minutes trente, qui a pour cadre un marché en plein air dans l’Etat du Pará, à Bélem plus exactement .

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Francis dit :

    “Qui tentent de provoquer des émotions visuelles” : donc, si j’en crois la formulation, la tentative n’a pas été totalement couronné de succès aux yeux du flâneur. J’ai regardé, j’ai été plus touché par la musique de la ville que par les photos, c’est vrai. Le montage a quelque chose de la performance sportive. C’est tout. Rien de plus. C’est tout. Pour aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *