1/4 des journalistes Culture du quotidien remerciés

caderno2Quatre journalistes du Caderno 2 du principal quotidien de Bahia, A Tarde – récemment reformaté en Caderno 2+, après l’arrêt de la publication du Caderno cultural du samedi* – se sont vu indiquer la porte de sortie, le lundi 14 septembre. Issus d’un service qui contenait 14 rédacteurs, deux des démis du jour intégraient la rédaction depuis six et treize ans. Motif invoqué, « une restructuration ». En coulisses, la raison sussurée est autre: une jeune « mante religieuse » dévore ses potentielles rivales et vise le trône du calife. Dans l’ensemble de la rédaction, onze personnes ont reçu l’avis de licenciement, lundi. Selon la respectée sentinelle du journalisme et du septième art à Bahia, « le  quotidien, maintenant, descend en chute libre vers la pasteurisation. » (photo d’archives)

* Récemment évoqué en ces colonnes.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 18 novembre 2010

    […] non conformistes de Bahia et d’ailleurs. À la place, la maître d’oeuvre, véritable mante religieuse du cassetin rédactionnel et graphique, est venue y plaquer des vignettes photographiques de […]

  2. 30 mars 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *