À l’affût: Fernando, Julio, Charlie

vivas– La semaine dernière, une amie me demandait ce qu’était pour moi un bon photographe. Je lui ai répondu texto : « Un chasseur, voleur, toujours à l’affût ». Je n’en change pas un mot. Et je découvre ces jours-ci le site d’un de ces chasseurs bahianais. Aussitôt inclus, ce Fernando Vivas, dans les liens de ce blog. Rendez-lui visite.
– Ce jour, un ami me prêtait la nouvelle écrite par Julio Cortázar, alors sous l’émotion de l’écoute des musiques de Charlie Parker. Son titre, en français : « L’homme à l’affût ».
Alors, trois photos en hommage aux trois créateurs.

charlie_parker

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *