Bicyclette, Bahia: mobilité pour tous (1)

lourencoEn syntonie avec les aspirations des habitants de Salvador asphyxiés par les conséquences de la présence de 656.611 voitures immatriculées à Bahia*, voilà l’esprit du défi lancé aux sociétés civile et politique de Salvador par un groupe d’ingénieurs et architectes. Inclusion territoriale, économie, intégration, segmentation, sécurité, voilà quels seront les cinq maîtres-mots de ce projet. Pour le lancer, cet équipement urbain en pistes cyclables et en accès multiples pour les bicyclettes à Salvador et dans sa proche banlieue, l’urbaniste Lourenço Mueller** (au micro, ci-contre) avait choisi les locaux de la Compagnie de Développement Urbain (CONDER), hier vendredi 18 septembre, dans le quartier excentré de Narandiba. Une journée de débat, entre exposés des concepteurs, de consultants – venus de Rio de Janeiro pour certains –  et débats avec les différents secteurs de la Conder. Plusieurs diaporamas et films ont accompagné les interventions. Tandis que l’assistance, très majoritairement féminine, d’une petite trentaine de personnes, n’a relaché son attention, cette journée durant.

Nous choisissons ici et dès aujourd’hui de créer cette rubrique “Ciclovia” (“piste cyclable”), afin d’accompagner journalistiquement ce projet. Appuyé par le gouvernement de Bahia, ce projet intitulé “Cidade Bicicleta” n’en est qu’aux prémisses, bien que d’importantes études soient déjà en forme pour être présentées à la société civile, dès ce dernier trimestre 2009.  Une implantation de voies, pour les cyclistes de Bahia, spécifiques selon qu’elles seront utilisées par des travailleurs, des enfants ou des… flâneurs. Nous rassurons ces derniers immédiatement : le ton critique de ce blog ne sera affecté. Par épisodes, rapprochés dans la mesure du possible, nous présenterons ici les documents officiels, les avancéees concrètes du projet et des entretiens avec les différents acteurs de la “Petite Reine Bahianaise”. Le projet s’appuie sur un modèle français et européen, voudrait voir le jour lors de la Coupe du Monde de Football au Brésil (et à Salvador) en 2014 et inclura la construction d’un Musée International de la Bicyclette, implanté dans le majestueux parc de Pituaçu, à Salvador. Dès maintenant, l’ensemble des partenaires brésiliens souhaite provoquer une première phase de rencontres avec des industriels français. La route, cyclable bien sûr, sera longue !

* Chiffre du mois d’août 2009. Source : DETRAN.
** Architecte, il a étudié et travaillé en France. Et reste en contact permanent avec de nombreux collègues français.
(photo Oscar Paris © Conder)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Lourenço Mueller dit :

    Vive la France!
    Il faudrait qu’il apparaît un français, parisien, pour mettre en cause un projet bresilien/bahianais sur la biciclete.
    On vera!
    Bahia, le pays des mistères,a séduit le flâneur et il tombait amoureux pour la terre.
    C’ est tout?

  1. 19 septembre 2009

    […] Original post by bahiaflaneur […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *