Aérien, disent-ils (17)

metro71À tout moment, la justice fédérale brésilienne peut décréter un mandat d’arrêt envers les entrepreneurs Pietro Francisco Giavina Bianchi et Saulo Thadeu Vasconcelos Catão, de Construtora Camargo Correia, Márcio Magalhães Duarte Pinto et Casildo Quintino dos Santos Neto, de Andrade Gutiérrez, et les citoyens italiens Diego Beltran Savino, Gianvincenzo Coppi* et Juan Alfredo, du constructeur civil italien Impregilo. Le 7 novembre, Le juge Cristiano Miranda de Santana, de la 17ª Vara Criminal da Justiça Federal**, a en effet suivi les accusations de l’opération “Castelo de Areia” des procureurs fédéraux Vladimir Aras, Andrea Leão e André Luiz Batista Neves., qui ont accusé les entrepreneurs de fraude en appel d’offres, formation de quadrille, formation de cartel et de consortium occulte.

* Diego Beltrán Savino est directeur et associé de Primav Ecorodovias, concessionnaire d’autoroutes fédérales dans le sud du Brésil. Gianvincenzo Cooppi est directeur de la Agência Nacional de Energia Elétrica (Aneel), institution gouvernementale.
** Avenida Ulisses Guimarães, 2631, quartier de  Sussuarana, Salvador. 36179124 fax:  33722756. www.trf1.gov.br

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *