Archive | mars 2010

Une lecture ?

Publié le 24 mars 2010 par bahiaflaneur

onetti“No escriban jamás pensando en la crítica, en los amigos o parientes, en la dulce novia o esposa, ni siquiera en el lector hipotético” (…) ”lo único que se puede esperar está en el arte y no en el mundo”

Juan Carlos Onetti (1909-1994), romancier uruguayen, auteur, entre autres, de El pozo” (1939).

Commentaire (0)

Tags: ,

2011, une nouvelle ère? (3)

Publié le 24 mars 2010 par bahiaflaneur

Les deux récalcitrants du Partido Verde. Le 16 décembre 2009, la direction du Partido Verde de l’Etat de Bahia avait adressé une lettre au gouverneur de Bahia pour lui communiquer la sortie des instances de l’Etat de tous les militants nommés auparavant. Signée par le président du PV, Ivanilson Gomes, qui y certfiait l’appui massif de la base, elle rappelait la décision de la candidature à l’élection présidentielle de Marina Silva, contre le candidat du PT, parti du gouverneur, et la logique inhérente. Et se plaignait de l’absence de dialogue dont ils avaient été victimes, à Bahia, durant les trois années de présence dans la majorité plurielle. Sans oublier de pointer l’absence de clarté politique de Jacques Wagner : “Causou desconforto ao partido o encaminhamento de alguns temas estratégicos, a exemplo do porto sul, termoelétricas, usinas nucleares e outros, além do seu conteúdo conflitante com o nosso programa, incomodaram pela forma antidemocrática como foram e vêm sendo conduzidos”.
Juliano Matos, Vert et pro nucléaire. Ce 24 mars 2010, seuls deux des militants importants du PV en poste dans les administrations de l’Etat n’ont toujours pas respecté cette décision. Le secrétaire d’Etat à l’Environnement, Juliano Matos. Qui vient épouser la défense de l’installation d’une… centrale nucléaire, dans la lignée du gouverneur. Et la présidente du Centro de Recursos Ambientais (CRA), organisme chargé d’exécuter et de contrôler la politique environnementale de l’Etat de Bahia, Beth Wagner. Il est vrai que celle qui s’arqueboute ainsi dans le siège de l’organisme, somptueux, situé sur la colline de Monteserrat rêve encore de postuler à une candidature à la candidature de sénatrice fut nommée à son poste par le gouverneur Jacques Wagner, qui n’est rien moins que son… ex mari.

Et ce 24 mars 2010, le PV n’a toujours pas expulsé un militant ouvertement pro-nucléaire.

Commentaire (0)

Tags: ,

Brésil Implantation, de François Hélaine, nous pille sans autorisation

Publié le 23 mars 2010 par bahiaflaneur

Une société qui dit s’appeler “Brésil Implantation” et dont l’un* des sites internet porte le même nom - http://www.bresil-implantation.com - passe son temps, depuis plusieurs mois, à piller les informations de ce blog, et à tenter de les installer on line. À des premiers courriers polis, lui demandant de préciser sa tâche, le sieur n’a jamais daigné répondre. Ce M. Hélaine, qui se présente comme consultant excerçant depuis Sao Paulo, ne daigne répondre aux nouveaux courriers électroniques lui demandant de cesser de nous citer et de nous plagier. Ce M. Hélaine ne répond pas au téléphone, également. La moindre des hypothèses est pourtant qu’il engrange de la valeur ajoutée à partir de notre labeur. Nous demandons à nos lecteurs de vouloir bien écarter de leurs champs virtuels respectifs toute approche de ce triste personnage, et d’en propager l’activité néfaste et plagiaire. Pendant ce temps, une action judiciaire est menée.

Ses adresses sont : info@bresil-services.com ET bresil-services@aliceadsl.fr  Son téléphone est (55) (11) 82365124.

*L’autre est : http://www.bresil-services.com

Commentaire (0)

Tags: , , ,

Littoral sud: une harmonie écologique qui tarde

Publié le 23 mars 2010 par bahiaflaneur

eurclsiosodregaleoUne belle idée, dans un premier temps. Parcourir une douzaine de villages, au long des centaines de kilomètres de la Costa de Dendê*, avec trois photographes, trentenaires. Sur sa propre initiative, Clarinda, menue, Bahianaise, a organisé et mené cette lente dérive pour tenter de documenter  les productions locales artisanales, pour identifier les modes de transports locaux, souvent inadaptés, pour relever les comportements ludiques des enfants, ou bien encore pour décrire la relation du citoyen avec  les déchets domestiques, qui portent grandement préjudice à des décors somptueux. Loin de Salvador, où isolés, oubliés quelquefois, les provinciaux se débattent pourtant tant bien que mal, malgré le “chacun pour soi” pesant. De janvier 2008 à mai 2008, en plusieurs voyages, avec leurs propres deniers, les quatre compères ont parcouru les plages, les petits ports, les maisonnettes des artisans por tenter de cerner leurs pratiques et leur quotidien. Et en ce mois de mars, le spectateur de la Galeria de Arte Acbeu** fait donc face au résultat de ces pérégrinations : plusieurs dizaines de photos en petit format 10×15, le plus souvent, sont simplement collées sur les murs. En quatre blocs visuels, par ces photos brutes, non recadrées, sans légende, on perçoit clairement l’aspect rudimentaire des éléments de la vie quotidienne et la grande potentialité des éléments de la faune et de la flore pour les améliorer.
markdayveboipebaAlors, Clarinda va retourner là-bas, en mai 2010, visiter une trentaine d’autres bleds, avec les mêmes méthodes et deux autres photographes, pour continuer sa quête. L’artisanat et ses débouchés pour la population sera le fil rouge de son mini périple. Cette fois, elle a reçu une aide de l’État, d’environ mille cinq cents euros, pour payer les voyages et l’hébergement, et espère convaincre, à son retour, des décideurs politiques des actions concrètes à mener. Clarinda voudrait aussi mieux configurer son site internet pour présenter sa cueillette multicolore et donner une image concrète de la tâche ardue qui s’annoncera. Vous pouvez donc lui écrire (caca@bentevi.art.br) et consulter son site, qui s’ébauche : http://bentevi.art.br (photos Eurclésio Sodré, ci-dessus et Mark Dayves, ci-contre)

* Qui s’étend, au sud de Bahia, de Itaquara jusqu’à la praia do Pontal, à 430 km de Salvador.
** Petite salle d’exposition d’une école privée de langue américaine, au centre de Salvador. Intitulé de l’exposition: “ê dendê - olhares sobre a Costa do Dendê”

Commentaire (1)

Advertise Here
Advertise Here

Soyez guidé à Bahia avec mon agence

Flâner, c'est vivre !

Au fil des jours

mars 2010
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

(dés)information...

AU MARCHÉ

Bahia NOIRE

Bibliothèques

homophobie

Il est mélomane

Ils ont chanté

ILS ONT JOUÉ

ong ?

VIVRE AUX CHAMPS