2011, une nouvelle ère ? (1)

election2010Le 1er janvier 2011, un nouveau président de la République prendra sa fonction. Le 1er janvier 2011, un nouveau gouverneur de Bahia, comme pour les vingt-six autres états du Brésil, prendra également sa fonction. Le 1er janvier 2011, deux nouveaux sénateurs prendront également leur fonction. Le 1er janvier 2011, les nouveaux quarante députés fédéraux et la nouvelle soixantaine de députés de l’Etat prendront également leur fonction. Ils auront été élus, peut-être dès le premier tour des élections qui interviendra le 3 octobre 2010, voire au second tour le 31 octobre 2010. Il est et sera de notre devoir de commenter, ce long compte à rebours, ici à Bahia. Les épisodes s’annoncent nombreux et les rebondissements, trahisons, révoltes internes aux partis, imprévisibles. Mais nous essaierons de décrire ici, ces cheminements tortueux, voire arrivistes et sans vertu, et aussi quelques parcours exemplaires, au nom d’un nouveau Brésil plus éthique, plus ouvert, plus féminin, moins corrompu. La tâche sera rude, mais quelques phares nous guideront.

Premier épisode : l’actuel ministre de la culture, Juca Ferreira, bahianais, a demandé, ce mercredi 10 mars, sa sortie du Partido Verde pour une durée d’un an, pour ne pas être d’accord avec la ligne de conduite du PV de Bahia et les noms de candidats du parti, choisis par les militants. Juca Ferreira a déjà anoncé son choix de soutenir la liste du gouverneur actuel, Jaques Wagner (PT), candidat à sa réelection. Jucq est membre du PV depuis vingt-deux ans, et fut par deux fois conseiller municipal de Salvador.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Francis dit :

    C’est notre devoir, en effet…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *