Huile de palme ? Non, azeite de dendê !

dende2L’huile de palme, ingrédient de base de la table afro-brésilienne et bahianaise, est obtenue par la pression des fruits de l’arbre : le palmier à huile. Mais ici, à Bahia, nous nommons l’huile azeite de dendê. L’orgine éthymologique de « dendê » remonte à des temps anciens, et vient d’Angola, selon l’anthropologue bahianais Vilvado da Costa Lima, du dialecte kimbundo, pour désigner le fruit du palmier elaeis guineensis.

LIMA, Vivaldo da Costa. « As Dietas Africanas no Sistema Alimentar Brasileiro » in Praticas terapeuticas, etnobotânica e comida / CEAO-UFBA Salvador, 1997, p. 322. (réédité ici : LIMA, Vivaldo da Costa. « As dietas africanas » in FERNANDES, Caloca. Viagem gastronômica através do Brasil / Ed. SENAC São Paulo /Ed. Estudio Sônia Robatto, 2000. p. 20-23.)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *