Huile de palme ? Non, azeite de dendê !

dende2L’huile de palme, ingrédient de base de la table afro-brésilienne et bahianaise, est obtenue par la pression des fruits de l’arbre : le palmier à huile. Mais ici, à Bahia, nous nommons l’huile azeite de dendê. L’orgine éthymologique de “dendê” remonte à des temps anciens, et vient d’Angola, selon l’anthropologue bahianais Vilvado da Costa Lima, du dialecte kimbundo, pour désigner le fruit du palmier elaeis guineensis.

LIMA, Vivaldo da Costa. “As Dietas Africanas no Sistema Alimentar Brasileiro” in Praticas terapeuticas, etnobotânica e comida / CEAO-UFBA Salvador, 1997, p. 322. (réédité ici : LIMA, Vivaldo da Costa. “As dietas africanas” in FERNANDES, Caloca. Viagem gastronômica através do Brasil / Ed. SENAC São Paulo /Ed. Estudio Sônia Robatto, 2000. p. 20-23.)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *