Oeuvre d’art

agnaldodossantos2ŒUVRES d’Agnaldo dos Santos (1926-1962) qui fut d’abord assistant du sculpteur Mario Cravo Júnior puis artiste, de Bahia. Son surnom, « Príncipe dos Hauçás » (« Prince des Nigérians »). À gauche, une de ses œuvres dans les années cinquante. En 1957 il participa de la IV Bienal de São Paulo, et fit aussi sa première exposition individuelle, à la Petite Galerie, à Rio de Janeiro. En 1959 et 1961, il participa au Salão Nacional de Arte Moderna. En 1987, il fut inclus dans la mostra Brésil Arts Populaires, au Grand Palais, à Paris.
De nombreuses maisons de ventes, en 2010, proposent des œuvres de Agnaldo.
Le critique d’art Clarival do Prado Valladares, qui fut très proche de l’artiste, a écrit  un très long et émouvant texte biographique.

« Une œuvre d’art digne de ce nom est celle qui nous fit retrouver la fraîcheur d’émotion de l’enfance. Elle ne le peut qu’à la condition expresse de ne pas tabler sur l’histoire en cours, dont la résonance profonde dans le cœur de l’homme ne doit être attendue que du retour systématique à la fiction ».
André Breton, en 1937

agnaldodossantos1« O pedinte », 1961, bois taillé et enciré. 110x28x32cm.
Non signé. Ci-contre à droite:

agnaldovoltairefraga

À partir de la gauche: Waldeloir Rego, anthropologue, le premier,
Agnaldo Manoel dos Santos est le troisième,
tandis que Vivaldo da Costa Lima est le cinquième.
(photo de Voltaire Fraga, années 50 à Salvador)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *