Cent ans, pour le terreiro Ilê Axé Opô Afonjá

maeaninhaDans le cadre des festivités du centenaire du terreiro de cadomblé Ilê Axé Opô Afonjá, l’un des plus anciens de Bahia, une statue fut commandée pour célébrer la fondatrice de ce lieu de culte afro. La grande prêtresse Mae Aninha.
Dans cette Bahia, aux divisons sociales et générationnelles abyssales, est venue l’inaugurer cette fin de semaine, sa créatrice, l’artiste sculpteur Marcia Magno*.
L’inclusion des forces vives artistiques, représentatives de Bahia, n’est ni pour demain, ni après-demain.
(photo Fernando Vivas)

* Artiste qui avait déjà « commis », récemment, la statue de Zumbi dos Palmares, héros de la libération des esclaves au Brésil, sur la Praça da Sé, au coeur du centre historique. M. Magno fut directrice de la faculté, publique, de l’École des Beaux arts (Escola de Belas Artes – UFBA) et unie à un autre artiste, d’origine africaine, également ex-directeur de cette même faculté, Juarez Paraiso.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *