Le capital oligopolistique mondialisé s’approprie l’écosystème(2)

cajaiba41Les financiers qui voudraient transformer en resorts une île encore vierge de Bahia, l’île de Cajaíba, d’une surface de onze millions de mètres carrés, annoncent des avancements dans leur projet. Nous avons, par le passé, dans ce blog, évoqué en détail ce crime contre l’environnement.
L’ancien moulin à sucre présent sur l’île, qui date de 1712, et qui fut, entre autres,  la résidence officielle du troisième gouverneur général du Brésil, mais aussi la maison des maîtres (casa grande) des champs de canne à sucre, sera transformé en…. lounge bar et en restaurant. L’annonce a été faite dans la presse locale par le directeur d’ingénierie et des opérations de la société Property Logic Brazil, André Ferreira Berenguer. Qui annonce un total de deux mille trois cents emplóis gérés à chaque étape du projet immobilier.
Le restaurant sera au premier étage, mitoyen à des salles de réunion. Au rez-de-chaussée, sera installé le lounge bar. À l’arrière du bâtiments, les constructeurs installeront une verrière férmée et vitrée, climatisée, avec des matériaux modernes.
Pour être achetées comme habitations, 785 unités meublées seront proposées. Tandis que le terrain qui renfermera le complexe hôtelier de grand luxe s’étendra exactement sur huit kilomètres de long. Et un total de 1.230 chambres d’hôtel seront proposées. Sans oublier trois héliports.
L’architecte responsable pour le projet architectural et la planification du concept se nomme Heather Graves. Elle proposera un « mariage » entre une logistique de masterplan, la beauté de l’île, et la « richesse » des marques internationales de luxe…
cajaiba5

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *