Nordeste, quand tu nous tiens

preludioeextasedacachaca

Prelúdio e êxtase da cachaça – 60 x 50 cm

Elle vient de là. Alagoa Grande, une ville de l’État du Paraíba. Va et vient entre la ville et la grande ferme (engenho) familiale nommée Cachoeira em Areia rythma son enfance. Les vingts toiles en peinture à l’acrylique, de celle qui, née en 1945, vit à Bahia depuis longtemps, ne témoignent que de cela. De ces souvenirs, traités oniriquement, de la culture et de la mémoire populaires nordestines. Où les signes religieux, de toute nature, affleurent souvent. Dans des petits formats, avec une acuité et un tact, propres au style « naïf ». « Cette Alagoa Grande n’existe plus », nous avoue Paula Ângela. Elle est bien là, pourtant, sous nos yeux.

Alagoa de Paula. Jusqu’au 6 septembre, en la Galeria do Conselho da Cultura (annexe du Palácio da Aclamação). L’artiste est présentée par le professeur et photographe Edgar Oliva. Ce dernier est l’un des trois photographes non figuratifs dont les oeuvres sont en consignation dans la Galerie Paulo Darzé. Le vernissage, ce 6 août : http://www.flickr.com/photos/paulaangela/
– Les oeuvres de Paula Ângela ont été exposées, par deux fois, à la prestigieuse Bienal do Recôncavo, à São Felix, en 2006 et 2008.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. regina lemos dit :

    Paula.Très bien.Parfait.Dans le Brèsil ilya grands artistes et tu es une.Felicitations! Regina.

  2. Fatima (cunhada) dit :

    Paulinha! parabéns, voce é o máximo, que chique não? como sempre uma grande artista, valeu linda que JESUS SEMPRE A CONSERVE ASSIM. BEIJOS E ABRAÇOS E VOTOS DE MUITO SUCESSO DE FATIMA. TCHAU!