Incohérence, opportunisme, lâcheté et amoralité

Le candidat à la vice-présidence de la République, sur la liste menée par Dilma Roussef (PT) se nomme Michel Temer*. Son passé politique, et celui de son parti, sont d’une fourberie sans limite. Il est donc le président national du parti PMDB. Il est venu ce mardi 28 septembre 2010 à Salvador apporter son soutien à… l’adversaire, pour le poste de gouverneur de Bahia, du candidat du PT, Jaques Wagner. L’heureux “élu” se nomme Geddel Vieira Lima et mène la liste du PMDB à Bahia.
Il est intéressant de noter, alors que le premier tour de l’élection sera dimanche 3 octobre prochain, que la candidate Dilma Roussef n’a apporté officiellement son soutien au candidat Wagner que tout récemment, le 21 septembre 2010 à Salvador, alors que la campagne électorale est lancée depuis trois mois. La candidate lia publiquement son soutien exclusif, car Geddel “n’est pas bien placé dans les sondages”. (Eu apoio aqui o Jaques Wagner. O Geddel atualmente, nas pesquisas, não está bem situado. Tudo indica que a disputa ficará entre os dois primeiros”).
L’ex guerillera fumeuse de havanes et braqueuse de banques, aujourd’hui relookée par les meilleurs chirurgiens esthétiques, coiffeurs et couturiers n’aura prononcé son choix “bahianais”que treize jours avant le scrutin, tandis que son accolyte national l’aura indiqué seulement cinq jours avant.
* Michel Miguel Elias Temer Lulia.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *