Pierres précieuses: moins d’impôt, plus d’opacité (1)

esmeraldaLe secrétariat d’Etat aux finances de Bahia vient d’annoncer la baisse du taux d’imposition (ICMS*) du secteur de 23% à… 4%. Bahia a un volant de plus de trois cent vingt entreprises qui travaillent dans le secteur de  « Jóias e Gemas », (bijoux et gemmes) employant directement, pour une bonne part dans la totale illégalité, plus de vingt mille personnes. La Boa Terra est le deuxième État producteur d’émeraudes au Brésil, avec une production essentiellement concentrée autour de la municipalité de Campo Formoso, dans la région de la Chapada Diamantina, mais également dans cent autres villes et villages. Au total, plus desept cents gisements – émeraude, améthiste, eau marine, diamant, cristal de roche, quartz  rutilé – sont répertoriés par l’Etat. Une quinzaine de magasins proposent l’une ou toutes des trente-cinq pierres répertoriées, dans le centre historique de Salvador en décembre 2010**, et des dizaines d’autres (60) magasins sont situés dans les centres commerciaux de Salvador. Sur tout l’Etat, plus de trois cent cinquante points de ventes et d’ateliers de tous types sont cadastrés. La majorité des gemmes est exportée vers les autres États du Brésil et à l’international, sous leur forme brute. Les pierres lapidées le sont artisanalement et réservées au marché touristique à Salvador.
Dans un domaine où la règle est l’opacité comptable et d’origine exacte des pierres, le client verra-t-il, malgré tout, sa facture baisser ? Réponse à suivre, après enquête du flâneur.
Source : Progemas.
* Imposto sobre a Circulação de Mercadorias.
** Alors qu’ils étaient une trentaine il y a une demi-douzaine d’années.

http://www.parana-online.com.br/editoria/policia/news/379355/?noticia=ESMERALDAS+SAO+APREENDIDAS+EM+ANDIRA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *