Rio de Janeiro, cidade maravilhosa, vacance oblige (11)

Ils étaient quatre cent trente-neuf. Des centaines de pompiers de Rio de Janeiro, en tenue civile pour la plupart – appartenant au corps militaire de fait et n’ayant pas le droit de grève – avaient envahi pacifiquement le quartier général des… pompiers depuis vendredi 3 juin en fin d’après-midi. Ils réclamaient de meilleurs salaires et une amélioration des conditions de travail.
Le gouverneur de Rio de Janeiro Sérgio Cabral a ordonné l’invasion du lieu, samedi 4 juin 2011 à 6 heures, en faisant exploser les portes de l’arrière du quartier général, par les troupes de « choque » de la Police militaire de Rio de Janeiro pour arrêter et emprisonner les centaines de supposants « mutins ». Que le premier élu de l’Etat a nommé « vandales » et « irresponsables », éructant en une conférence de presse, après avoir démis de ses fonctions le comandante-geral du Corpo de Bombeiros, le colonel Pedro Marcos Machado.
Sérgio Cabral, déjà à l’orgine de la présence de l’armée dans les favelas, avec force tanks et auto-mitrailleuses et l’accord et l’aide de l’alors président de la République Luiz Inácio Lula da Silva, récidive. Sérgio Cabral, du parti PMDB, emploie des méthodes de fasciste, nouvellement. Nous reviendrons dans les jours qui viennent sur de nombreuses atteintes physiques très graves, récentes, dont M. Cabral est également suspect, voire accusé, envers des défenseurs des droits de l’homme et de la presse.
Photos ci-dessous, du quotidien O Globo:

http://oglobo.globo.com/rio/fotogaleria/2011/14712/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *