Un “Quartier latin” à Salvador ? (7)

La rénovation du quartier de Santo Antônio Além do Carmo, promise par l’héritière, femme d’affaires et spéculatrice Luciana Rique, nouvellement épouse Moreno, s’éloigne de jour en jour. Le chef executive officer (CEO) de la holding LGR, Dorival Regini Andrade (photo en vignette, droits réservés), vient en effet de démissioner de la filiale bahianaise de LGR.
Il occupe désormais la présidence de Landis Shopping Centers, autre holding née* de LGR, qui a inauguré le shopping center “Via Verde Shopping”, dans l’Etat de l’Acre. Et M. Andrade prépare en ce moment l’inauguration d’un autre centre commercial, le “Pelotas Shopping”, situé à Pelotas, dans l’Etat du Rio Grande do Sul.
Chaque jour qui passe prouve les graves erreurs, de la part de l’ensemble des pouvoirs publics de Bahia et de la ville de Salvador, à avoir autorisé et même piloté l’acquisition, par LGR, d’une grande partie du patrimoine historique de Bahia.
Pendant ce temps là, les ruines gagnent les dizaines de pavillons acquis et les familles Rique et Andrade sont déjà loin, irresponsables, vers d’autres spéculations.

Lien et photo ci-dessous: On remarque sur la photo le gouverneur (PT) de l’Etat de l’Acre, Tiao Viana (Sebastião Afonso Viana Macedo Neves), qui fut une personnalité visionnaire, prometteuse et d’envergure nationale – nous l’avions rencontré informellement dans l’intérieur, très pauvre, de l’Acre en 2006 -, pour cet État enclavé et éloigné de tout. Les compromissions les plus basses, malheureusement, ont déjà envahi une bonne partie de son raisonnement politique:
http://www.feijonet.com/2011/01/tudo-pronto-para-inauguracao-do-via.html

* O braço de participações e de investimentos da LGR e a Flow, companhia que faz a intermediação do aluguel das lojas de 12 shoppings no país, foram vendidos a quatro executivos da LGR. Nasceu, então, a Landis Shopping Centers.
Landis pertence aos sócios Dorival Regini, presidente, Fernanda Hermanny, diretora financeira, Breno Groisman, diretor de comercialização, e Eoin Slavin, que cuida de novos negócios e investidores. A aquisição foi feita “com dinheiro próprio dos executivos, sem aporte de fundos ou private equity”, disse Regini.
Landis nasceu com participação em nove shoppings. Além do Plaza Macaé, vendido à BR Malls, há ainda centros comerciais em Pelotas e mais um em Santa Maria, ambos no Rio Grande do Sul; um em Piracicaba, em São Paulo, e um em Mossoró, no Rio Grande do Norte. A Landis tornou-se responsável pela operação de aluguel de lojas em 12 shoppings, através da Flow.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *