Un juge ne fait pas toujours la loi, heureusement !

Le juge de la 2ª Vara do Trabalho de la ville de Vitória da Conquista, au sud de Bahia, n’avait pas voulu donner suite au liminaire dans l’action civile menée contre la fazenda Água Fria (Eau Froide) située dans la zone rurale de la municipalité de Barra do Choça, où cinquante et un (51) travailleurs avaient été récemment découverts en conditions analogues au travail forcé (trabalho escravo).
Le Ministère Public du Travail (MPT) de Bahia a obtenu, fin août 2012, la concession de mandat contre la décision du juge. L’action civile publique du procureur Luiz Felipe dos Anjos, de la Procuradoria Regional do Trabalho de la ville de Vitória da Conquista avait réclamé la condamnation de la propriétaire Rejane Rocha Xavier pour dommage moral collectif et pour la pratique de dumping social et au paiement de deux amendes de 500.000 reais (200.000 euros), en plus de l’indemnisation de 10.000 reais (4.000 euros) pour chaque travailleur libéré.
La fazenda de café était contrôlée depuis quatre ans, et notifiée à de nombreuses reprises pour de multiples infractions, en tous genres. En 2011, avaient été déjà relevées vingt-et-une infractions.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *