Archive | novembre 2012

Tags: , , , ,

Wole vint à Bahia, mais Bahia vint-elle à lui ? (1/2)

Publié le 21 novembre 2012 par bahiaflaneur

wolesoyinka1911201215h15Wole Soyinka, Prix Nobel de Littérature 1986, et premier écrivain africain ainsi récompensé, était à Salvador, invité par une institution culturelle, entre le samedi 17 novembre et la fin d’après-midi du lundi 19 novembre. Sur la photo ci-contre, dans l’après-midi du lundi, il dédicace, à la vitesse du vent, son premier livre* traduit en portugais, et préfacé par un historien… bahianais. Le détail de son deuxième séjour**, pas si simple, conté dans les prochains jours…

* O Leão e a Joia. 168 pages. 2012. Geração Editorial.
** Lors du premier, il y a de très nombreuses années, Wole Soyinka, l’un des étendards artistiques de l’Afrique, était apparu publiquement avec l’intellectuel béninois Olabiyi Babalola Joseph Yai, également de passage à Salvador. Tous deux furent amis, aussi, du formidable photographe Pierre Verger, figure légendaire de Bahia.

Commentaire (0)

Tags: , , ,

Le capital oligopolistique mondialisé s’approprie l’écosystème(5)

Publié le 19 novembre 2012 par bahiaflaneur

cajaiba5Les financiers initiaux du projet immobiliaro-touristique de grand luxe, mégalomaniaque et anti-écologique au possible, regroupés autour de la holding Property Logic - dont Margus Reinsalu est l’actionnaire majoritaire -, ont jeté l’éponge. Le multi millionnaire João Cavalcanti renonce. Mais la virginité de l’île de Cajaiba n’est pourtant pas assurée, loin de là. Margus Reinsalu, l’estonien propriétaire du terrain*, a affirmé publiquement la semaine dernière qu’il discute actuellement avec d’autres financiers un projet de condominios, destiné dorénavant aux brésiliens, alors que le projet initial de Cavalcanti s’adressait à des investisseurs et fortunes mondialisées.
Laissons la parole à l’architecte André Berem, représentant de M. Reinsalu au Brésil: “Au début de l’année, nous ferons les premières réunions. Nous allons construire les maisons, et le reste viendra ensuite, comme cela se passe à Trancoso.”
La lutte des mouvements sociaux et écologiques et des populations environnantes ne doit donc pas se relâcher: le prédateur  affirme toujours son supposé bon droit, changeant seulement son fusil d’épaule.

Note: Trancoso est un littoral à l’extrême sud de Bahia, pour grande part devenu refuge d’immenses résidences privées ultra sécurisées de millionaires et milliardaires, brésiliens ou non : http://www.portoseguro-immo.com/porto-seguro-immo/a-vendre-magnifique-terrain-de-16-700-m²-a-trancoso-ba

* M. Margus Reinsalu est également le consul honoraire du… Maroc en Estonie.

———–

Nos quatre précédents posts sur le sujet:
http://www.bahiaflaneur.net/blog2/?s=cajaiba&x=0&y=0

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Soyez guidé à Bahia avec mon agence

Flâner, c'est vivre !

Au fil des jours

novembre 2012
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

(dés)information...

AU MARCHÉ

Bahia NOIRE

Bibliothèques

homophobie

Il est mélomane

Ils ont chanté

ILS ONT JOUÉ

ong ?

VIVRE AUX CHAMPS