Archive | juin 2013

Tags: , , , ,

“Brasil é sempre surreal”, par Orlando Azevedo

Publié le 26 juin 2013 par admin

sadam

© Orlando Azevedo

Orlando Azevedo, photographe venu des Açores, demeure au Brésil depuis de très longues années… Talentueux, cette très grande figure de la photographie humaniste a pris ce cliché il y a longtemps à Bahia, et l’a publiée sur les réseaux sociaux récemment. Je l’ai découverte là… Il m’en rappelle les conditions de prise de vues, à l’instant, ce mercredi 26 juin 2013 :

“Bonjour Bahiaflâneur. Ce bar n’existe plus. Cette photo est dans la collection de livres  ”Coração do Brasil” (épuisée*). Elle fut faite dans la petite ville de Nova Viçosa dans les années 80, alors que j’allais encore une fois me rendre chez mon ami Krajcberg. J’ai déjà du publier dans le Day by Day**, la photo d’un autre bar également fermé, Cirrose. le Brésil est toujours surréel. Orlando.
(” Oi Bahiaflâneur. Esse bar não mais existe. Está na coleção de livros “Coração do Brasil” (esgotada). Foi feita em Nova Viçosa nos anos 80 ainda numa de minhas idas a casa de meu amigo Krajcberg. Já devo ter postado no Day by Day um outro bar também fechado e, só podia, como nome de Cirrose. O Brasil é sempre surreal.”)

* Expedição Coração do Brasil (2002 - Editora Francisco Alves, São Paulo), en trois volumes (Terra; Homem; Mito).
** Day by Day semble être le titre d’une chronique photographique, en noir et blanc, que O. Azevedo tient sur le réseau Facebook.

Orlando Azevedo :

http://www.funarte.gov.br/brasilmemoriadasartes/acervo/infoto/biografia-de-orlando-azevedo/

et

http://www.colecaopirellimasp.art.br/autores/37

Commentaire (0)

Adresse à tous les ignorants qui questionnent Bahiaflâneur sur les manifestations et qui le lassent

Publié le 26 juin 2013 par admin

«Non, il ne suffit pas de s’affirmer adversaire de la mondialisation marchande, et de lutter contre elle, même avec héroïsme, dans de grandes émeutes festives ; encore faudrait-il diverger notablement des valeurs de cette mondialisation marchande diffuse et instable, et surtout faudrait-il commencer par s’affranchir du mythe angélique d’un monde sans frontières qui est justement la «nouvelle frontière» de la mondialisation, c’est-à-dire son illusion lyrique spécifique. Je ne crois pas que cela soit le cas.
Ceux qui veulent avec fureur la libre circulation des capitaux et ceux qui combattent pour la libre circulation des personnes (notamment celle des immigrés sacro-saints) se battent du même côté. Ce sont tous de frénétiques déterrioralisateurs, des effaceurs de frontières, donc des partisans du nouveau monde confusiano-onirique d’où les anciennes souverainetés, produits de l’humanisation, se retrouvent bannies à jamais. Entre ces frères ennemis, je ne vois se dessiner aucun antagonisme essentiel. Ceux qui voudraient à juste titre qu’une économie devenue folle repasse sous le contrôle des humains, n’ont apparemment aucune objection contre l’accroissement illimité de l’Empire mondial de la justice, par exemple. Et, par-dessus le marché, ils n’ont pas l’air de se demander un seul instant si ces humains sous le contrôle desquels ils voudraient que l’économie repasse sont encore des humains. Ce sont aussi ceux qui, dans d’autres domaines, s’enthousiasment pour des innovations monstrueuses qui sont autant d’avancées vers la sortie de l’humanité. »

Philippe Murray
(in Festivus, festivus - Edititons Fayard - 2005)

Commentaire (1)

Tags: , , , , ,

Une immense marée, clameur contre l’homophobie

Publié le 21 juin 2013 par admin

maniffel1

maniffel2

Homme d’affaires clairement raciste et homophobe, le pasteur évangélique Marco Feliciano a été élu la tête de la commission des droits de l’homme et des minorités, à l’assemblée des députés fédéraux de Brasilia. Il s’est aussi livré à d’immondes déclarations contre les Africains, les Indiens et surtout les homosexuels. Selon lui, le sida était « un cancer gay » et les Africains sont « maudits de par leur ascendance ».
Son élection est le résultat d’un accord complexe entre les différents partis de la coalition au pouvoir, Les partis qui rassemblent un certain nombre de voix ont automatiquement le droit de présider des commissions. Suite à une négociation entre les formations politiques, le Parti des Travailleurs, formation dont est issue Dilma Rousseff, est par exemple à la tête de trois commissions tout comme son allié le PMDB. Les principaux partis d’opposition, le PSDB et le DEM, comptent deux commissions. Il en est de même pour le parti du député fédéral Marco Feliciano qui, en plus des Droits de l’Homme, est en charge de la surveillance financière.
Président de « La Cathédrale de la renaissance », un mouvement évangélique lié aux « Assemblées de Dieu » - la plus large dénomination pentecôtiste au monde -, M. Feliciano est également sous le coup d’une enquête pour détournement de fonds au sein de son Église. Il bénéficie pourtant du soutien total de son groupe parlementaire.
Le mercredi 19 juin 2013 Feliciano a menacé d’une rebellion du groupe évangélique (80 députés) au cas où son projet de loi de “cura gay” aurait le veto de la présidence de la République, Dilma Roussef.

Le projet de ce monstre permettrait à des psychologues d’offrir un “traitement” contre l’homosexualité, la nommée “cura gay” !!!
L’horreur.
Un député de l’Etat de Bahia, encarté “à gauche”, du parti PSB, Pastor Isidório de Santana, a vivement approuvé ce projet de loi, n’a en rien été exclu de son parti, et a souhaité faire voter au niveau de l’Etat deux lois similaires:
http://atarde.uol.com.br/politica/materias/1512186-deputado-baiano-elogia-feliciano-por-projeto-da-cura-gay

L’horreur même.

Commentaires (2)

Une immense marée, féminine et firme (5/5)

Publié le 21 juin 2013 par admin

phototheque-10036

manif20

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Soyez guidé à Bahia avec mon agence

Flâner, c'est vivre !

Au fil des jours

juin 2013
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

(dés)information...

AU MARCHÉ

Bahia NOIRE

Bibliothèques

homophobie

Il est mélomane

Ils ont chanté

ILS ONT JOUÉ

ong ?

VIVRE AUX CHAMPS