Archive | mars 2014

Tags: , , ,

La dernière photo de Glauber R.

Publié le 27 mars 2014 par admin

glaubercarlosfreireNous faudrait-il toujours légender et décrire le pourquoi et le comment ? Eh bien non. Nous dirons simplement qu’il s’agit d’un des plus grands photographes au monde, un portraitiste hors pair, aussi à l’aise dans les faubourgs de l’Inde, ou dans le souk d’Alep, aussi bien qu’aux abords d’Alexandrie, comme pour son admirable photographie “Compagnons de voyage”, qui nous accompagne, ici, sur une étagère, depuis vingt ans…
Il a son port d’attache à Paris, je crois.
Carioca, il était pourtant à Rio de Janeiro, en 1981…
CARLOS FREIRE

Commentaire (0)

Tags: , , , ,

Dona Gracinha…

Publié le 18 mars 2014 par admin

La pire sécheresse depuis cinquante années, voilà ce que vivent ceux qui peuplent le sertão, de Bahia.
Et la protagoniste de ce court-métrage en avait déjà vécu, un climat aussi terrible. C’était dans le bourg de Campo Alegre de Lourdes, à quatre-vingt kilomètes d’où elle vit aujourd’hui. C’était en 1982.
Nous sommes en 2013. à Remanso, dans le même État de Bahia. Et dona Gracinha, avec ses chèvres, ses plantations et jusque dans sa manière de vacciner les animaux, a beaucoup appris. Sans se plaindre.
Ce film de Tiago Carvalho, de juillet 2013, nous le montre exemplairement.
C’est à vous la parole, dona Gracinha, maintenant !

CORAGEM É UM DOM from AGROECOLOGIA on Vimeo.

Commentaire (0)

“Le cas du Brésil est absolument désolant”

Publié le 11 mars 2014 par admin

Qui a prononcé ses mots dévastateurs, en novembre 2013 ? La phrase, remise dans son contexte d’interview est la suivante, précédée d’une question du journaliste:

- Pour l’instant, le rapport de force entre ces différentes « compositions du monde », au Brésil par exemple, paraît très défavorable aux Indiens, non ?
- C’est vrai, pour le moment. La spoliation territoriale qui affecte les populations autochtones au Brésil, dénoncée par les anthropologues depuis les années 1970, a repris, mais sous une forme beaucoup plus insidieuse qu’il y a une trentaine d’années : il ne s’agit plus d’ethnocide, mais d’écocide, de destruction des conditions de vie. Le cas du Brésil est absolument désolant, parce que voilà un gouvernement de gauche, mais de la gauche développementaliste et techniciste, qui encourage une politique d’accaparement des ressources de l’Amazonie que les militaires de la dictature n’auraient jamais rêvé de pouvoir mettre en œuvre.

L’auteur est… Phippe Descola, anthropologue et qui a succédé à Claude Lévi-Strauss à la chaire d’anthropologie du Collège de France, et qui répondait aux journalistes JOSEPH CONFAVREUX et LUCIE DELAPORTE, de Mediapart.fr. La deuxième partie de cette interview, d’où est tirée la citation, est ICI, à télécharger en format PDF :

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Soyez guidé à Bahia avec mon agence

Flâner, c'est vivre !

Au fil des jours

mars 2014
L Ma Me J V S D
« jan   juin »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

(dés)information...

AU MARCHÉ

Bahia NOIRE

Bibliothèques

homophobie

Il est mélomane

Ils ont chanté

ILS ONT JOUÉ

ong ?

VIVRE AUX CHAMPS