Tags: , , , , ,

Cigare et Bahia, un couple qui dure (7)

Publié le 26 octobre 2010 par bahiaflaneur

leitealvesElle est considérée comme la marque la plus ancienne à Bahia. Leite & Alves. Elle naquit d’abord à Niteroi, dans l’Etat de Rio de Janeiro, sous le nom de  São Domingos. En 1881, elle déménagea à Salvador, pour échapper à des impôts d’importation. En 1936, elle rejoint la ville de Cachoeira. Déjà à cette époque, son produit phare était le cigarillo Talvis. En 1977, la marque Talvis est achetée par l’entreprise H. Madeiro. Puis l’année 1997 voit l’usine achetée par le commerçant, de São Paulo,  Renato H. Madeiro* qui la ferme et se concentre sur le cigarillo Talvis. En 2003, l’entreprise sera scindée en trois : Indústria Tabacos da Bahia, Talvis Cigarrilhas e Charutos, et Fábrica de Charutos Leite & Alves. Avec seulement 32 employés en ce début d’année 2010, sur les deux sites.
Nous ne pouvons malheureusement pas compléter ce post, le chef de cette entreprise n’ayant pas répondu à nos nombreuses sollicitations et demandes d’interviews, qu’elles soient par réseau virtuel, courrier manuscrit ou téléphone.

* M. Madeiro a une autre usine de tabac à Conceição de Feira, tandis que sa femme est la patronne de la “Tabacaria”  dans le centre commercial Shopping Barra, à Salvador.

Commentaire (0)

Tags:

Cigare et Bahia, un couple qui dure (6)

Publié le 13 octobre 2010 par bahiaflaneur

sandesLocalisé à Cruz das  Almas, le fondateur de cette petite entreprise, Luiz Sandes, professeur d’histoire natif du Pernambouc où il était chef d’une entreprise de fabrication de sorbets et patron de deux magasins de tabac (Tabacaria Mister Holmes, à Recife), a travaillé précédemment, trois mois, chez le fabricant Monte Pascoal, à Bahia. Avec seulement deux employés, contacté par notre équipe, il n’a pas souhaité répondre à nos questions, mais il semble qu’il aurait également cessé ses activités.

http://www.charutos.com.br/charutos/brasileiros/sandes.htm

Commentaire (0)

Tags: , , , , ,

Cigare et Bahia, un couple qui dure (5)

Publié le 12 octobre 2010 par bahiaflaneur

charutoGeraldo Dannemann est né à Brême, en Allemagne en 1850, et s’est installé à Bahia, à São Félix, en 1872. Il a acheté alors l’entreprise en faillite Schnarrenbruch. Il avait seulement six employés. Après avoir employé plusieurs milliers de personnes au début du XXe siècle, un déclin de l’entreprise fut noté pendant la seconde guerre mondiale. Elle fit faillite et fut fermée en 1955. Depuis 1976, Dannemann a été racheté par le groupe suisse, spécialisé dans les cigares, Burger Söhne AG*. Leur meileur cigare, et le meilleur cigare du Brésil, pour tous les dégustateurs et spécialistes est sans aucun doute la gamme “Artist Line”**.
Un chiffre à retenir, en 2010: 97% des plantations de tabac de l’entreprise voient leurs productions exportées. Seuls 3% des feuilles restent à São Félix pour fabriquer les cigares, après les étapes de séchage, sur place. Dannemann est aujourd’hui la première fabrique du Brésil. Leurs cigares représentent une carte de visite, mais en aucun cas une source de revenus, prenant en compte le coût de la fabrique à Bahia.

Exceptionnellement, étant donné le volume rédactionnel, en français, inclus dans le site de la marque, il n’est pas nécessaire de rajouter autre chose :  http://www.dannemann.com/ch/fr/centro-dannemann/centro-dannemann-sao-felix/

* Le groupe suisse, basé à Bissago, dans le Tessin, en Suisse, est propriétaire de toutes ces autres marques de cigares, de par le monde: Rössli, Al Capone, Weekend, Meccarillos, Ormond, Fivaz, Churchill, Huifkar, Blauband, Brissago, Bündner, Monopol, Pedroni, Nazionale, Toscanelli, Garibaldi. En août 2010, il n’y a plus qu’une seule autre entreprise de cette branche de cigares et cigarillos, en Suisse: Villiger Söhne AG, fondée en 1888, et qui fabrique 500 millions de cigares et cigarillos par an. Villiger a racheté en février 2008 Wurhmann Cigars AG, qui avait été fondée en 1876.
** Avec les mannequins de Fam International, le photographe Helmut Newton a réalisé le calendrier des cigares Artist Line, lors de son lancement en Europe par Dannemann, en 1997.

Commentaire (1)

Tags:

Cigare et Bahia, un couple qui dure (4)

Publié le 14 septembre 2010 par bahiaflaneur

lecigartabaqueiraCréé en 1977 par les deux Allemande Arend Becker et Horst Heinrich Richard Schweers, LeCigar n’a véritablement débuté ses activités qu’en 1998. Les cigares Premium, voilà quelle est la qualité distribuée en priorité. La pureté et l’appellation de ces cigares leur permet une grande visibilité sur le marché international. Les plantations réparties autour des vilages de Cruz das Almas et de  Conceição do Almeida fournissent immuablement une qualité hors pair.
Johan Becker, le père de Arend, était venu de Brême en 1920, et avait initié une affaire d’exportation de cigares au Brésil. Sa société d’alors, en 1964, Matas da Bahia Ltda, était déjà implantée à Cruz da Almas. Au milieu des années quatre-vingt, le père et le fils ont alors commencé à fabriquer des cigares pour d’autres compagnies. Puis en 1997, leur label est né.  Ainsi Manufatura Tabaqueira Le Cigar Ltda structure les activités de cette maison familiale, dirigée par Ricardo Becker, également président du Sindicato da Indústria do Fumo da Bahia (Sinditabaco).
Au début du mois d’août 2010, l’entreprise a fermé, après avoir employé trente, puis quinze, puis cinq personnes au total. Le fondateur s’est dit acculé par les impôts exigés par l’ANVISA, l’agence de surveillance sanitaire.  Selon Ricardo Becker, “les taxes exigées par l’ANVISA ne seraient pas à même d’être payées par les bénéfice annuels de l’entreprise”. Et les quelques trois mille caisses de cigares restantes ont été rachetées par un distributeur de Sao Paulo.
Saudade !

http://www.lecigar.com/produtos.php

Commentaire (0)

Advertise Here
Advertise Here

Soyez guidé à Bahia avec mon agence

Flâner, c'est vivre !

Au fil des jours

avril 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

(dés)information...

AU MARCHÉ

Bahia NOIRE

Bibliothèques

homophobie

Il est mélomane

Ils ont chanté

ILS ONT JOUÉ

ong ?

VIVRE AUX CHAMPS