26 mai

Festivités

«Là est le pittoresque d’une variété de vêtements, chacun s’habillant
de la forme qu’il juge la plus appropriée pour rendre hommage à
Iemanjá
Ildásio Tavares

Innombrables fêtes. Carnaval, bien sûr ! Mais tant d’autres ! L’« immersion » au cœur du cortège des 14.000 turbans bleus et blancs des Filhos de Gandhi vous transportera ! Ou bien encore le deuxijème jeudi de janvier, pour le Lavagem do Bonfim, sur la colline sacrée ! Et bien sûr, nous n’oublierons pas d’offrir vos fleurs à Iemanjá le 2 février ! Suivie de l’élection de la Reine (noire bien sûr !) du Ilê Aiyé, dans la nuit du 3 février ! Immanquable !

This SimpleViewer gallery requires Macromedia Flash. Please open it in your browser or get Macromedia Flash here.
This is a WPSimpleViewerGallery

Longs défilés, processions jusqu’au bout de la nuit, sises en des lieux immémoriaux, où la tenue blanche exulte — notre marche au sein de ces foules sera unique ! Que cela soit le 2 juillet*, à Salvador, derrière la Cabocla ou bien lors de la procession (8,5 km !) de la ville basse jusqu’à la colline sacrée de Senhor de Bonfim, où vous assisterez au lavagem, immuable depuis… 255 ans !

Sans oublier les fêtes de la Saint Jean, en juin, au son du forró endiablé ! Ou bien la Cantoria dans le village éloigné de São Gabriel… Sans omettre les festivités liées au candomblé durant le mois d’août… Tantôt enjouée tantôt recueillie selon les occasions, la population bahianaise ne se lasse de célébrer ces fêtes ! Tanta beleza ! Et son abraço, en tous lieux, vous attend !

* dont l’hymne (”Hino do 2 de julho”) commence ainsi : “Le soleil naît le 2 juillet/Brille plus que le 1er/C’est le signal que ce jour/Même le soleil est brasileiro (…)”

Laissez un commentaire

© 2017 | Entries (RSS) and Comments (RSS)