Cordeiros : les nouveaux galériens du Carnaval

1er février 2009. 23 reais* pour huit heures de travail par jour. Plus 4,40 reais pour le transport. Et trois bouteilles d »eau d »un demi-litre chacune, deux paquets de gâteaux, une canette de boisson gazeuse et un jus de fruits. Voilà ce que gagnera chaque jour le cordeiro, durant le Carnaval. De plus, il devra porter des gants, mettre un applicateur solaire et des boules Quiès. Cordeiro : être humain qui tient la corde qui limite et encercle la zone dans laquelle les foliões dancent, derrière le trio elétrico. Ce dernier est l »appellation donné à l »ensemble composé d »un camion (type semi-remorque) aux haut-parleurs gigantesques, au sommet duquel un groupe joue en direct… Environ trente-cinq mille cordeiros veilleront à tendre la corde et à… empêcher ceux qui n »auront pas payé d »entrer, durant ce carnaval, à Salvador.
Le Sindicato dos Trabalhadores Cordeiros do Estado (SindCorda) aurait voulu 30 reais. Mais… l »Associação de blocos de trio de Carnaval de Salvador, à travers la voix de son président – Fernando Bulhosa – l »a refusé au titre de la rigueur des contrôles de sécurité qu »elle dit subir, pour la petite centaine de trios életricos qu »elle représente, contrôles qui seraient, eux, inexistants pour les cordeiros « qui n »accomplissent pas leurs obligations ».\r Entre 200 et 1000 reais par jour – selon la renommée locale du groupe. Voilà ce que chacune et chacun des milliers de foliões, qui suivront chaque trio, ont payé pour avoir ce droit. Quant aux dizaines de loges privées installées en hauteur et en bordure des trois parcours, elles facturent des prix équivalents…
Les cordeiros seront payés (se Deus quiser !) dans une limite maximum de quatre jours après la fin du Carnaval.
* 1 real = 0,30 euro. Salaire minimum : 465 reais à partir du 01/02/2009.
p. s: il est bon de rappeler qu »une bahianaise, Aninha Franco – par ailleurs directrice de son théâtre, Teatro XVIII – a écrit et mis en scène une superbe pièce, « Esse Glauber », qui a pour protagonistes uniques une et un cordeiro. Avis aux traducteurs!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *