Viva Tom Zé !

31 août 2008. 18h30. L »arène découverte de la Concha acústica, 4000 places, en plein centre de la Ville haute, accueille le rock brasileiro. Prix d »entrée : 1 kilo de riz ! Ronei Jorge e os Ladrões de Bicicleta ouvre la soirée. Ce groupe qui a lancé récemment son premier disque est invité par le chanteur Tom Zé, qui leur succédera sur scène. Des envolées de riff, le chanteur Ronei Jorge n »en abuse pas mais sait chanter, lyriquement, les désillusions des rencontres amoureuses, sans jamais oublier les fondamentaux du rock. Percutant. Entre alors en scène Tom Zé, indispensable icône bahianaise du rock depuis ses débuts à l »époque du Tropicalisme… Le visage bariolé de tatouages coloriés indiens, c »est un déluge d »inventions vocales, de gesticulations bien ordonnées… Un appel à la révolte, à dénoncer les despostes, à réclamer l »amour pour le genre humain. Tom Zé, 71 ans, l »enfant de Irará, province de Salvador, bras tendus, bras ouverts, est déchiré par les abjections du monde dans lequel nous vivons et le crie, le hurle, le danse ! Deux shows, tendus comme une corde de berimbau, qui nous ont enflammés comme rarement et nous réconcilient avec le rock – brasileiro ! Viva Tom Zé ! « Viva Bahia » comme il le clame lors de l »unique rappel !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *