Népotisme, illégalité: présidente du tribunal la main dans le sac

zarif220 septembre 2008. « Ceci a été un acte lourd par sa double symbologie. Il met à jour le considération et le respect que j’ai pour la Justice et pour les femmes de Bahia ». Ainsi s’exprimait le gouverneur Jaques Wagner (PT), lors de la nomination*, en très grandes pompes, de la première femme au poste le plus élevé de la Justice de l’Etat, après trente années, ou presque, de coronelismo dans la Justice de Bahia. Son nom: Sílvia Zarif.
27 novembre 2009. La juge (desembargadora) Rosita Falcão, du même Tribunal de Justiça da Bahia (TJ-BA), a suspendu le contrat deux fois millionnaire qu’un cabinet d’avocats (Menezes, Magalhães, Coelho e Zarif) avait avec un organisme public, la Conder**. L’époux de Mme Zarif, Marcelo***, dirige, entre autres associés, ce cabinet d’avocats  MMC & Zarif Advogados, qui selon la presse, est formé de cent trente collaborateurs.  Le contrat a été effectué sans appel d’offres. Les services ont été signés pour un total de 2,102.150 millions de reais pour un an. La Conder aurait payé ainsi des mensualités de 180.000 reais. Les « services » concernaient la désapropriation de plusieurs centaines d’habitants de quartiers populaires afin de pouvoir, via la Conder, effectuer la construction d’une Via Expressa, nécessaire pour désengorger le trafic automobile intense.
Et Marcelo Zarif d’oser se justifier :  » La Conder m’a demandé. (…) Je suis obligé à réaliser toutes les désapropriations, qui sont au nombre de 750. Cela donne moins de  200 reais par procès et chacun dure de trois, quatre, cinq ans pour être conclu, car ils sont longs et la Justice est lente ». En effet ! Et de s’enliser : « Mon cabinet, qui n’est pas seulement le mien, existait bien avant que ma femme soit juge ». Sans commentaire.

* La nomination au Díario official était datée du 8 février 2008.
** Déjà évoqué dans ce blog : voir « Bicyclette, Bahia: mobilité pour tous (3) ».
*** La presse a fait peu de cas de ce scandale, en raison de la présence d’un membre de la famille Zarif à un poste rédactionnel dans le principal quotidien de Bahia…

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. bahiaflaneur dit :

    Une victoire pour les démocrates ! Rare, mais à souligner !
    16/10/2010 11:39:21
    Justiça Federal determina cancelamento do contrato de escritório de advocacia com a Conder, no valor de R$ 2.102.150
    O Ministério Público Federal e o Ministério Público Estadual conseguiram uma liminar que determina a suspensão do contrato de serviços jurídicos firmado pela Conder, para a implementação da Via Expressa.
    A 13ª Vara da Justiça Federal determinou a sustação da eficácia do contrato com o escritório de advocacia Menezes, Magalhães, Coelho e Zarif, firmado sem prévia licitação, para acompanhamento e operacionalização das desapropriações necessárias à construção da Via Expressa Baía de Todos os Santos.
    Os serviços previstos no contrato serão temporariamente prestados pela Procuradoria do Estado da Bahia.
    A ação civil pública de Nº 19756-72.2010.4.01.3300, foi ajuizada em maio de 2010 pelos Procuradores da República Juliana de Azevedo Moraes e Wilson Rocha de Almeida Neto e as Promotoras de Justiça Célia Oliveira Boaventura e Rita Tourinho.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *