«Vv vvvvinnnnnrokkkk ppppl sgross quuuqqqque bbbdieu.»

La paresse. Beaucoup trop de sujets d’enquêtes, non écrits, dans les tiroirs de mon blog, qui s’accumulent. Alors je navigue. Un livre, en France. « Complètement mytho ! ». Dont l’auteur est Arnaud Viviant. Journaliste. Un éditeur germanopratin évoque sa lecture personnelle.
Page 107 de son live Arnaud Viviant narre la visite qu’il rend à Isidore Isou (1927-2007). Couché sur un lit de fer-blanc, dans une chambre au sol recouvert d’une moquette bleu roi élimée, fenêtre donnant sur un mur aveugle et triste,  le poète et cinéaste est coiffé d’un bonnet de laine, et porte un vieux pull-over.
C’est alors qu’«un mince borborygme sort de sa bouche». Le visiteur hasarde une question. La réponse: «Vv vvvvinnnnnrokkkk ppppl sgross quuuqqqque bbbdieu.» Le journaliste répète la question. Il fallait comprendre la réponse ainsi: «J’espère que vous ferez plus gros dans les Inrocks sur moi que sur Bourdieu…».
Isou, tu nous manques !

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. bahiaflaneur dit :

    Précision du flâneur :
    J’apprends, ce 15 décembre 2009, par un fidèle lecteur que « l’éditeur germanopratin »* donnait de la voix sur une radio fascisante, Radio-Courtoisie, en France. Le fidèle lecteur en question me confie ensuite : »Je l’ai vu pleurer pour avoir gratuit un livre édité par une officine. En disant qu’il ferait un papier dans Libé sinon dans son blog. Le livre en question est «les chroniques ciné de Rebatet 1941-1944». L’éditeur d’extreme-droite a censuré des passages, c’est dire. »
    Dont acte.Le flâneur, dans ce cas, cite le nom de l' »éditeur » salaud: Raphael Sorin. De plus, chroniqueur au quotidien « Libération », à Paris.Depuis Bahia, difficile de savoir tout cela…
    Merci, lecteur fidèle.