Esclavagiste et mécène de députés (1)

joaoleaoL’un des propriétaires, bahianais, de terres condamné en 2007 et cité en 2009 sur la « liste noire » pour travail esclavagiste a participé financièrement à la campagne de député fédéral, en 2006, de l’actuel Secrétaire d’Etat de Infraestrutura da Bahia, João Leão* (photo ci-contre). Ricardo Ferrigno Teixeira fait en effet partie de la « liste noire » publiée cette semaine par le ministère du Travail et relatée dans nos colonnes. Le fermier, aujourd’hui ex-co-propriétaire de la fazenda Campo  Aberto, à l’extrême ouest de Bahia, a donné dix mille reais, ce qui correspond à 2% du total (150.000 reais) de la campagne d’alors du député. Le reste du budget étant donné par les grands producteurs de céréales de l’ouest de Bahia, regroupés autour de l’Associação dos Agricultores e Irrigantes da Bahia (Aiba). Et l’actuel secrétaire d’Etat et député de déclarer: « Ainda não tive o prazer de conhecer o senhor Ricardo e sua fazenda ». Avant de poursuivre : « Eu não acredito nessa história de trabalho escravo no oeste da Bahia. É conversa fiada. Isso é folclore », dans une déclaration, en 2008, au site internet Repórter Brasil.
De plus de six mille hectares, la propriété Campo Aberto appartient à l’entrepreneur Milton da Silva, père du feu champion de courses automobiles Ayrton Senna. En mars 2007*, quatre-vingt-deux travailleurs avaient été libérés par des fonctionnaires du ministère du travail. La preuve est ICI. La famille du défunt Senna se targue de financer des organisations non gouvernementales qui viennent en aide à l’enfance défavorisée.
Le fazendeiro Ricardo Ferrigno Teixeira a également donné dix mille reais pour Eduardo Seixas de Salles**, qui fut candidat à député de l’Etat, non élu, actuellement suppléant à l’Assemblée Législative de Bahia, et actuel président de la Câmara Portuguesa na Bahia (Chambre de commerce du Portugal à Bahia).

* À l’époque du contrôle des inspecteurs du travail, les parts de la société qui gérait la ferme Campo Aberto étaient répartis ainsi : 50% pour le père de Ayrton Senna, 25% pour Ubijara Guimarães, et 25% pour Ricardo Ferrigno Teixeira. Ce dernier est le fils de Armando Teixeira Botelho, ex homme d’affaires de Ayrton Senna du temps de sa splendeur. La fazenda Campo Aberto, encore aujourd’hui, exporte principalement du soja et du maïs pour l’Allemagne. Il se murmure à Salvador que Joao Leao, lorsqu’il fut maire de la municipalité de Lauro de Freitas, avait acquis, via des noms d’emprunt, des dizaines de terrains dans cette région très valorisée pour le foncier. Rien d’officiel, pourtant.
** Tous deux appartiennent au Partido Progressista (PP), un de partis les plus réactionnaires du Brésil, et qui fait partie de l’alliance plurielle regroupée autour du gouverneur de Bahia, Jaques Wagner (PT). L’actuel secrétaire d’Etat de l’Agriculture, Roberto Muniz, fait également partie de ce parti.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *