Aérien, disent-ils (23)

metro-9La mairie de Salvador paiera 3,36 millions de reais au Département d’Ingénierie de l’armée du Brésil pour qu’il refasse le devis de la construction du métro de Salvador. L’annonce a été faite hier conjointement par le ministre de l’Intégration Geddel Vieira Lima, le ministre des villes Marcio Fontes et le maire de Salvador. En effet ce devis est exigé par la Cour des comptes du Brésil (Tribunal de Contas de União – (TCU) depuis décembre 2008 pour pouvoir viabiliser le projet et libérer le solde nécessaire à la construction terminale.
En possession du nouveau devis, le TCU pourra alors déduire s’il y  eut ou non des surfacturations du consortium Metrosal dans ce méga projet. La mairie n’a pas révélé la source des fonds pour payer l’armée brésilienne. Tandis que le représentant du  Secretaria de Controle Externo du TCU à Bahia, Marcus Vinícius Reis, a réaffirmé que le coût de ce nouveau devis ne peut êtrre facturé légalement au consortium : « Ce fut une faille de la mairie de ne pas avoir inclus la fourniture des tableaux détaillés de facturation au moment de la signature du contrat en 1999. » L’équipe de militaires analisera plus de vingt mille documents  pour arriver à prouver, ou non, la culpablité « d’improbité et de fraudes lors de l’appel d’offres » du consortium Metrosal et des quatre entreprises : OAS, Odebrecht, Queiroz Galvão et Constran.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *