Le vautour de l’île n’est pas celui qu’on croit (4)

urubu99Les souhaits des indiens, occupants de l’île, se précisent. De la tribu des Pataxos, emmenés par leur cacique Arakati*, ils affirment que depuis 1906 les terres appartiennent à la mairie de Porto Seguro, puis que le 18 décembre 1964 le maire d’alors de Porto Seguro, transmit les terres (56 hectares), dont la propriété occupée actuellement, à Aloisio Martins, père de l’indienne Iracema, qui les revendique actuellement.

* Issu du hameau (aldeia) Imbiriba, il est président du conseil des caciques Pataxos.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *