Cecilia Amado: « filmer la poésie humaine, sans le social » des Capitaines des Sables

cecialiamadoElle est née et vit à Rio de Janeiro. Cecília Amado, 33 ans, la petite-fille de Jorge Amado lance en septembre 2010 son premier long-métrage, dont elle est co-scénariste, adapté de l’oeuvre de Jorge, « Capitães da Areia » (Capitaines des sables), écrit à l’âge de 35 ans en 1937. Elle, Cecília, au contraire d’autres adaptations, a choisi de transposer la fiction – avec pour seuls décors de tournage le centre historique de Salvador et l’arrière-pays de Bahia – dans les années cinquante et dans une temporalité d’un an de vie pour les personnages, en situant le début et la fin  du film le 2 février, jour de la fête de Iemanja, déesse de la mer. La dernière jourrnée de tournage eut lieu le 29 juin 2009, et la production assurée, avec moult embûches et rebondissements, par les expérimentés Bruno Stroppiana e Donald Ranvaud. La bande sonore sera signée par Carlinhos Brown (présent pendant le casting, photo ci-dessous). Dans une interview, cette semaine, à la journaliste Fernanda Ezabella, du quotidien Folha de São Paulo, elle confie ses choix drastiques d’adaptatrice.
brown10« Le roman a un côté social très fort, qui est absolument lié à l’époque à laquelle il fut écrit, dans les années trente, et avec cette présence de mon grand-père dans le parti communiste. (…) Et toute la fin du roman tire vers le côté social, Pedro Bala devient un leader ouvrier, organise les enfants pour faire grève. » Lorsque la reporter lui demande si cela reste dans le scénario et le film, elle déclare sans ambages: « Non, toute cette partie n’est pas dans le film. (…) Je crois que j’ai été fidèle à la poésie de Jorge Amado évoquant les êtres humains. C’est ainsi, nous devons faire des concessions, nous devons les faire ».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *