Femmes toujours violentées, malgré l’ouverture de commissariats féminins

deamJournée internationale de la femme. À Salvador, l’un des deux* commissariats spéciaux contre les violences faites aux femmes (Delegacia Especial de Atendimento a Mulher – Deam) a enregistré, entre le 1er janvier 2010 et ce 4 mars le dépôt de 2.194 plaintes.
Cely Carlos, titulaire de ce commissariat, situé dans le quartier pauvre, et central, de Engenho Velho de Brotas, relève que les femmes ont de moins en moins de crainte à dénoncer ces crimes. Mais note aussi que « la majorité des cas de violence contre la femme a comme agresseur le compagnon de la victime. (…) Les femmes sont aujourd’hui plus tôt dans le commissariat, dès les premières violences, car elles sont plus confiantes dans l’application de la peine prévue dans la loi**. Toutefois, le nombre de plaintes n’a pas diminué », conclut alors Cely Carlos.

* Une seconde unité de la DEAM a été installée en 2008 dans le quartier de Periperi, l’un des plus pauvres, au sud de la ville (photo : le gouverneur lors de l’inauguration). Un total de quinze DEAM est présent dans tout l’Etat de Bahia, comme dans cette unité mobile installée à Camaçari (au nord de Salvador), principal pôle d’emplois de Bahia..
** La Lei Maria da Penha a été sanctionnée par le président Luis Inácio Lula da Silva, em août 2006. En 2007, il y eut 8.875 plaintes, tandis que 2009 en connut 8.261, dont 45 viols et 2,722 lésions corporelles.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *