Journée mondiale de l’eau: flots pour les fermiers, gouttes pour la population

carte3Barreiras, à l’extrême ouest de l’Etat est le coeur urbain de la région phare de l’agro-industrie. Pour les fermiers milliardaires, installés aux alentours de cette cité et dans l’ensemble de la région, et dont les gigantesques exploitations sont irriguées toute l’année par des canalisations aux diamètres impressionnants, tout « baigne ». Des millions de litres d’engrais et de pesticides, mélangés à l’eau, sont ainsi déversés. À titre d’exemple, pour les plantations de céréales et de coton, un milliard de litres d’eau sont utillisés par jour. Par contre, dans la ville, où vivent quelques cent trente cinq mille personnes, seulement sept pour cent des résidences possèdent un assainissement de base, un système d’égoûts pour être clair. Quatre-vingt dix pour cent des habitations n’ont en effet une fosse sceptique simple. Selon Jener Pitombo, directeur de projets à la compagnie publique Embasa – dont de nombreux personnels sont intérimaires – les travaux d’assainissement ne devraient commencer qu’en avril et durer au minimum deux ans et demi. Attendons de voir pour y croire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *