La premier voyagiste brésilien, CVC, appartient à…

cvcIl a transporté plus de deux millions de personnes en 2009. Pas une entrée d’hôtel, à Salvador et dans toutes les grands villes, qui ne voit trôner la bannière CVC. Quatre cents magasins, neuf cents employés et plus de huit mille agents de voyages certifiés, dans tout le Brésil. Fondée en 1972, dans le Grand São Paulo, à Santo André, par Guilherme Paulus, qui en occupe toujours la direction. Avec seulement 36,4% de parts. Mais ce n’est plus lui le maître à bord. Le maître, c’est la société Carlyle, gestionnaire nord-américain de fortunes, et spécialisé dans l’achat de sociétés d’armement et de médias. On retrouve parmi ses membres George Bush père et fils, Ben Laden, Georges Soros, etc. Pour acheter 63,6% de CVC, elle a négocié pendant deux ans, et a conclu l’affaire le 7 janvier 2010.

L’histoire de Carlyle, d’autres l’ont déjà mieux raconté que moi. Bonne lecture, si j’ose dire…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *