Petit aparté au sujet de RSF: l’inacceptable est franchi !

rsfNous parlons rarement dans ce blog des affaires criminelles dont les journalistes sont les victimes, par manque de moyens et d’assurance sur les faits. Mais il est un organe de presse qui ne s’en prive pas, Reporters sans frontières, dirigé par Robert Ménard. Il lui arrive quelquefois de développer les « feuilletons » d’assassinats de journalistes comme Manuel Leal à Bahia, et avec professionalisme. Mais ce dernier dimanche 21 mars soir sur la radio France Inter, Robert Ménard, ce supposé « défenseur des droits de l’homme » s’est fait l’avocat de… la peine de mort.

Je cite l’article du site Rue89.com, de ce lundi 22 mars :
Le sujet en discussion était le cas de Hank Skinner, condamné à mort au Texas, menacé d’être exécuté mercredi alors qu’il réclame des tests ADN pour prouver son innocence. Contre toute attente, Robert Ménard a saisi l’occasion pour reprocher aux commentateurs d’en « profiter pour nous fourguer le problème de la peine de mort ». L’ancien président de RSF met d’abord en garde sur les informations sur l’affaire Skinner :  « Attention, est-ce qu’on n’a pas une vision partielle, sinon partiale?»
Robert Ménard fait ensuite son « coming out » en défense de la peine de mort dans certains cas comme celui du pédophile infanticide Marc Dutroux :  « Etre partisan de la peine de mort, ça ne fait pas de vous un monstre qui serait lui même exclu de l’humanité bien pensante, convenable. (…)  Je pense que sur un certain nombre d’affaires, comme celle de Dutroux, je ne suis pas sûr que je mettrais beaucoup d’énergie [pour éviter] qu’à Dutroux on coupe le cou.»
A un autre intervenant qui s’étonne de le voir s’exprimer en faveur de la peine de mort, Robert Ménard répond :  « La peine de mort, ça n’est pas un problème. »
Et Rue89 de rappeler également :
« «Robert Ménard avait déjà fait une sortie remarquée pour justifier le recours à la torture lors d’une émission de France Culture. Et, plus récemment, il a choqué en déclarant qu’il ne souhaitait pas que ses enfants deviennent gays».

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *