Que sont devenus les Kiriri de Mirandela, décrits par Métraux?

kiririEntre Cipo et Cicero Dantas, à 250 kilomètres au nord de Salvador, l’ethnologue Alfred Métraux, il y a bien longtemps déjà, rendait « visite » aux indiens Kiriri, agriculteurs, alors implantés dans le bled de Mirandela. Je retrouve, sur la Toile, le récit qu’il fit de cette visite. Et j’aimerais bien, en 2010, prendre l’air, aller marcher sur les collines environnantes de Mirandela. Que reste-t-il des 1.013 indiens d’alors ? Un blog m’informe de leur actualité, tandis que l’historienne Sheila Brasileiro, en 2003, revint sur leur parcours et en dénombra environ deux mille.
Kiriri, en langue tupi, signifie taciturne.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *