Machisme et journalisme riment trop souvent, au Brésil

istoéAu début de ce mois de juin 2010, la candidate à l’élection présidentielle pour le Partido Verde a donné un « grand entretien » à la revue hebdomadaire nationale Istoé*. L’annonce de l’entretien occupait la totalité de la couverture, comme le montre l’illustration jointe. En page intérieure, pour ouvrir le sujet, une photo montrait la salle de rédaction où pas moins de 15 journalistes étaient installés, autour de Marina Silva et de son candidat au poste de vice-président, le milliardaire directeur du groupe des produits de beauté Natura.
Sur les 15 journalistes, tous largement cinquantenaires et une bonne partie bedonnants, 14 étaient des… hommes.
Et la femme journaliste représentait l’un des autres magazines  (Gente) du groupe Istoé.

* Qui serait un matiné de Marianne et du Nouvel observateur, magazines de France. La photo n’est pas disponible sur la Toile, mais la vidéo ci-dessous montre un extrait de l’interview en question, à Istoé.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *