Assurances de santé privées: l’Amérique de Bush tentaculaire

Les fonds Carlyle Partners V et Carlyle South America Buyout Fund – qui ont quatre-vingt dix milliards de dolars d’actifs –  ont acquis le Grupo Qualicorp, leader du secteur des soins privés, avec 2,8 millions de bénéficiaires au Brésil. Ce groupe Qualicorp a des partenariats avec les plus importants opérateurs, Bradesco (de la banque du même nom), Amil, Unimeds, Medial, SulAmerica, Amint et Golden Cross. Carlyle a été aidée pour cette acquisition par la banque Bradesco BBI et les bureaux d’avocats d’affaires Latham & Watkins e Barbosa, Müssnich & Aragão, alors que Qualicorp a reçu l’appui du Crédit Suisse, de BR Partners et des cabinets d’avocats Davis Polk & Wardwell e Mattos Filho, Veiga Filho, Marrey Jr et Quiroga Advogados.
1.480 opérateurs occupent le secteur privé de la santé au Brésil, pour environ 56 millions de cotisants, sur un total de deux cents millions de Brésiliens. Selon l’Agence nationale de la Santé (ANS), les opérateurs privés ont une dette envers le service public qui pourrait atteindre la somme de  370 millions de reais, en 2010.
Il est utile de rappeler que Carlyle a récemment acquis le premier voyagiste brésilien, CVC. Carlyle est un gestionnaire nord-américain de fortunes, spécialisé dans l’achat de sociétés d’armement et de médias. On retrouve parmi ses membres George Bush père et fils, Ben Laden, Georges Soros, etc.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *