Le capital oligopolistique mondialisé s’approprie l’écosystème(4)

Après une longue insistance des communautés du quilombo de Acupe, l’Instituto do Meio Ambiente (IMA – secrétariat d’Etat à l’Environnement) et l’entreprise Property Logic ont réalisé le 17 août 2010, dans le Centro Cultural Dom Helder Camara, situé dans le district de Acupe à Santo Amaro da Purificação, une réunion publique pour évoquer les impacts de la construction des hôtels sur l’île de Cajaiba.
Les leaders des communautés de Acupe ont souligné que le projet immobilier a déja des influences sur la « privatisation » des petites îles environnantes. Comme les îles Grande, Passarinho, Nordeste, Guarapirá et celle de Coroa branca, cinq îles qui sont en train d’être occupées illégalement par des personnes de nationalité étrangère, où la construction de petits immeubles a commencé après l’annonce officielle de la venue de Property Logic. De plus, les impacts écologiques sur les activités de pêche, selon ces communautés, seront désastreux.
À l’issue de la réunion, totalement insatisfaits des réponses des pouvoirs publics et du groupe privé, une partie des leaders des communautés a demandé la réalisation prochaine d’une Audiência Pública en présence du Ministério Público, de l’INCRA et de la Fundação Cultural Palmares.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *