Presse de Bahia, où es ta liberté ?

13 septembre 2010. De passage à Salvador en campagne électorale, une ex-figure politique du PT* a déclaré : « Le problème du Brésil est le monopole des grands médias, l’excès de liberté et du droit d’expression et de la presse » (“O problema do Brasil é o monopólio das grandes mídias, o excesso de liberdade e do direito de expressão e da imprensa”.)
10 septembre 2010. Une école privée de langue anglaise inaugure une statue qui rappelle la figure journalistique de Jorge Calmon Moniz de Bittencourt (1915-2006). Il collabora comme journaliste au quotidien* « phare » de Bahia, durant… soixante-sept ans. Et en fut rédacteur en chef pendant… quarante-sept ans, dès 1949. Et cumula également ce poste avec celui de directeur à partir de 1971.
Une anecdote : en dix ans, le flâneur a souvent recueilli des témoignages évoquant ce personnage, sortant de son domicile privé, entouré de ses gardes du corps armés…
À n’en pas douter, la liberté de la presse, à Bahia, est excessive.

* Partido dos Trabalhadores. La personne est José Dirceu, toujours suspecte, en 2010, dans de nombreuses affaires de corruption pendant le premier mandat présidentiel de Lula.
** Fondé en 1912, ce journal attendit… 1956 pour publier une première photo traitant du candomblé (elle est visible à la page 22 du pdf ci-dessous). Et ce n’était qu’une photo d’une statuette de la divinité Exu. Sur cette présence de la photo et de la représentation du candomblé dans ce journal, nous reviendrons prochainement avec un long post, pour évoquer le dense, inaugural et valeureux travail universitaire de la journaliste
Cleidiana Ramos, référence du « monde afro » de Bahia, présenté le 10 décembre 2009 dans les locaux du Centro de Estudos Afro Orientais, où nous étions. La thèse de Cleidiana Patrícia Costa Ramos, intitulée « O Discurso da Luz » – (Imagens das Religiões Afro-Brasileiras no Arquivo do Jornal A Tarde) est ICI en fichier PDF.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *