Cher Monsieur Roche,

6 novembre 1975
Cher Monsieur Roche,
Malheureusement je ne parle pas portugais.
Depuis 1942, je ne peux, ainsi, pas même répondre à votre lettre dans cette langue.
Quand j’irai à Paris, cela sera un plaisir de vous rencontrer, mais vu mon actualité ce ne sera pas avant le printemps.
En attendant cela, acceptez mes plus chaleureux souhaits de bonheur pour vous et votre travail.
Sincèrement vôtre.
Orson Welles

———
Traduction (par BF) de la lettre originale en anglais. O. W. avait réellement écrit Roche au lieu de Rocha (Glauber, évidemment !). Photogramme de Deus e o diabo na terra do sol : l’acteur Othon Bastos…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *