Le vent, l’autre

VENTO (Caetano Veloso)
Vent, pasteur de la courbe de mer
Je suis venu te sentir passer
Tour du monde
Tu es ma place
Vent d’ici, de loin, de là,
Ma vraie place
Voix du cocotier
Qui demande à la dune d’avancer
Je veux te voir folâtrer entre les vagues
Je veux t’entendre chanter dans le bambou
Je veux que tu me hêles et que je te réponde
Ne le conte à personne
Cache en ton bleu
Paille de la palme des ailes des anges
Jupe de dentelle, tuba, procession
Effleure ma peau, câline moi
Enseigne moi ce que je sais déjà
Mon maître et mon frère
Vent du temps, espace et chanson
Oiseaux de passage
Vie de la voile
Piste de l’avion
Vent sans peine et sans illusion
Sans Dieu et sans raison
Souffle de l’étoile
Souffle dans le cœur

(traduction BF)
————-
Vento, pastor da curva do mar
Vim te sentir passar
Volta do mundo
Tu és o meu lugar
Vento daqui, de longe, de lá
Meu verdadeiro lar
Voz do coqueiro
Que manda a duna andar
Quero te ver brincando entre onda e onda
Quero te ouvir cantando no bambu
Quero que me perguntes e que eu te responda
Não contes a ninguém
Esconde em teu azul
Palha da palma das asas dos anjinhos
Saia rendada, tuba, procissão
Roça na minha pele me faz carinho
Me ensina o que eu já sei
Meu mestre e meu irmão
Vento de tempo, espaço e canção
Aves de arribação
Vida da vela
Estrada do avião
Vento sem pena e sem ilusão
Sem Deus e sem razão
Bafo de estrela
Sopro no coração


Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. bahiaflaneur dit :

    30 décembre 2010 :
    Nous avons lu ces vers avant-hier, magnifiques, dans le volume « Letra Só » (editora Companhia das Letras), sans jamais avoir entendu l’interpétation.
    Un fin connaisseur de l’oeuvre du santo-amarense Caetano, Paulo César de Souza, nous apprend qu’elle fut écrite pour la bande sonore d’un long-métrage, « Tieta do Agreste » (d’après le roman de Jorge Amado), dirigé par le metteur en scène Carlos Diegues, en 1996. Et interprétée par Gal Costa.
    Merci, Paulo César !
    http://entrefilmes.blogspot.com/2008/11/cd-trilha-sonora-do-filme-tieta-do.html
    Bahiaflâneur, à Salvador, le 30 décembre 2010, 9h00.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *