Oswald

oswald« De mon anarchisme fondamental jaillissait toujours une source salutaire, le sarcasme »*.

Oswald de Andrade (préface à Serafim Ponte Grande, écrit entre 1925 et 1929, publié en 1933)
« Retrato de Oswald de Andrade » par Tarsila do Amaral, peint en 1923.
——
* « Do meu fundamental anarquismo jorrava sempre uma fonte sadia, o sarcasmo »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *